Maladie à coronavirus (COVID-19)

Message important du Comité consultatif médical de l’ACAAM pour les patients adultes

N’hésitez pas à vous faire vacciner contre la COVID-19 si vous ne présentez aucune autre contre-indication de l’avis des autres médecins qui vous suivent. Sachez que nous ignorons si le vaccin est pleinement efficace chez les patients qui présentent des troubles sanguins ou qui prennent des immunosuppresseurs (p. ex., cyclosporine). C’est pourquoi, même une fois vaccinés, vous-mêmes et vos proches (de la même bulle) devriez continuer d’observer les mesures de protection contre la COVID-19 émise par les autorités de santé publique. Toutes les personnes de votre bulle qui sont admissibles à la vaccination devraient recevoir le vaccin si possible, à la condition de ne pas présenter de contre-indications. Ce conseil concerne les vaccins de Pfizer et de Moderna. Les nouveaux vaccins, le cas échéant, devront faire l’objet de discussion quand ils seront disponibles.

Webinaire – Questions et réponses sur les vaccins contre la COVID-19

Voici l’enregistrement d’assemblée publique animée par Nicole Saba, membre du conseil d’administration de l’ACAAM.

Le webinaire portait sur :

  • L’immunologie et l’immunité
  • Les approches vaccinales
  • Les vaccins contre la COVID-19 au Canada et
  • Les patients atteints d’insuffisance médullaire

Veuillez noter : Nos données sont encore incomplètes, mais nous vous recommandons de consulter vos médecins


(en anglais seulement)

Mises à jour sur les vaccins

Qu’y a-t-il de nouveau à propos des vaccins?

Depuis notre webinaire sur les vaccins contre la COVID-19 au Canada, il y a eu d’importants développements. Le 26 février, Santé Canada a approuvé le vaccin ChAdOx1-S (aussi connu sous le nom de vaccin AstraZeneca). Ce vaccin a été conçu par AstraZeneca et l’Université d’Oxford et est produit par deux fabricants approuvés :

  1. AstraZeneca
  2. Serum Institute of India (COVISHEILD)

Contrairement à la technologie à ARN monocaténaire (ARNm) de Moderna et PfizerBiontech, AstraZeneca utilise un vaccin à ADN double brin. Ce matériel génétique transporte les mêmes instructions que les vaccins à ARNm pour la protéine S du Coronavirus. L’AND est inséré dans un virus inoffensif bien connu des chercheurs (adénovirus). L’adénovirus agit comme « vecteur », un véhicule qui transporte l’ADN. Cette technologie est souvent appelée vaccin à vecteur viral. Il n’y a pas de risque que l’ADN du vaccine s’intègre à notre ADN.

Pour plus de renseignements sur l’utilisation de ce vaccin, consultez : https://covid-vaccine.canada.ca/info/vaccin-astrazeneca-contre-covid-19-fr.html

Un autre vaccin à vecteur viral qui utilise une approche similaire, le vaccin contre la COVID-19 de Janssen a été approuvé au Canada le 5 mars 2021. Pour plus de renseignements au sujet de ce vaccin, consultez : https://covid-vaccine.canada.ca/info/janssen-covid-19-vaccine-fr.html

Rapports concernant la thrombose après le vaccins d’AstraZeneca?

L’Organisation mondiale de la santé et le Canada ne croient pas que les cas de thrombose signalés soient liés à l’utilisation de ce vaccin. Depuis quelques jours, plusieurs pays d’Europe recommencent à l’utiliser.

Vous pouvez consulter les rapports de surveillance du Canada en vous rendant sur le site Web : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/covid19-industrie/medicaments-vaccins-traitements/vaccins/astrazeneca/surveillance.html

Autres importantes ressources provenant de sites Web dignes de confiance :

  1. Comment fonctionnent les vaccins à vecteur viral (source : Centers for Disease Control) (en anglais seulement)
  2. Sécurité des vaccins : Signalements au Canada

Le Canada suspend l’utilisation du vaccine d’AstraZeneca
Mise à jour du 29 mars 2021

Une nouvelle recherche publiée par l’Institut Paul-Ehrlich en Allemagne fait état d’effets indésirables après l’administration du vaccin d’AstraZeneca. Le Comité consultative national de l’immunisation (CCNI) a donc émis un énoncé le 29 mars selon lequel :
« Le CCNI recommande que le vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 ne soit pas utilisé chez les adultes de moins de 55 ans à ce moment, pendant que le signal de sécurité de thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin (TIPIV, Vaccine-Induced Prothrombotic Immune Thrombocytopenia-VIPIT en anglais) survenant après l’administration du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 est davantage étudié. »

Pouvoir consulter la version intégrale, cliquez ici.

Vous avez déjà reçu le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca?

La thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin (TIPIV) survenant après la vaccination demeure extrêmement rare, mais il est sage de rester vigilant. La TIPIV a deux caractéristiques principales :

  1. Elle se manifeste dans les 4 à 20 jours suivant la vaccination
  2. Le taux de plaquettes est bas

Les signes de la VIPIT peuvent inclure :

  • Essoufflement
  • Douleur à la poitrine ou à l’estomac
  • Enflure ou froideur d’une jambe
  • Céphalée intense ou aggravée, vision trouble après la vaccination
  • Saignement persistant
  • Multiples petites ecchymoses, petites taches rouges ou violacées, ou cloques rouges.

N’oubliez pas de toujours consulter votre professionnel de la santé pour toute question ou préoccupation

Avis du Regroupement Canadien contre l’Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne (Canadian PNH Network) sur la vaccination COVID19

AVERTISSEMENT : Les recommandations ci-jointes sont un guide général basé sur les données connues en ce moment. Celles-ci doivent être adaptées aux circonstances individuelles des patients. Notre regroupement n’assume aucune responsabilité quant aux erreurs ou omissions, ni quant à l’utilisation des informations contenues dans ce document. Ce document ne remplace pas un avis médical personnalisé.

Comme les vaccins contre la COVID19 deviennent disponibles au Canada, les patients avec Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne (HPN) et/ou Anémie Aplasique (AA) vont éventuellement devenir éligibles à la vaccination. Malgré que ces vaccins n’aient pas été étudiés dans cette population, la position du groupe canadien d’HPN (Canadian PNH Network) est que nos patients devraient être vaccinés quand ils y seront invités, à moins qu’ils n’aient des raisons particulières qui les rendent incapables de le recevoir. Cette position s’applique aux patients traités activement pour la HPN et/ou la AA, ainsi qu’à ceux qui sont sous surveillance sans traitement.

Chaque dose de vaccin peut entrainer un petit risque d’exacerbation des symptômes (fatigue, douleurs abdominales, urines foncées, etc.). Si ceci devait survenir, il est important de rejoindre votre hématologiste pour l’en informer.

Il y a une complication rare et sévère associée aux vaccins adénovirus(AstraZeneca/ Covishield et Janssen/Johnson-Johnson) appelée TIPIV, Thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par levaccin. Il ne semble pas y avoir de risque plus important de cette complication chez les personnes souffrant de HPN. Cependant Santé Canada recommande que toute personne avec une histoire antérieure de thrombose des sinus veineux cérébraux ou une histoire de thrombopénie liée à l’Héparine reçoive un vaccin alternatif. Si vous avez reçu une première dose avec un des vaccins adénovirus sans complication, vous pouvez recevoir la deuxième dose.

Les vaccins actuellement sur le marché sont donnés par voie intramusculaire, ce qui peut entrainer un saignement ou un hématome au site de l’injection. Ainsi, les patients avec thrombopénie sévère (< 30 X 109/L) devraient consulter leur hématologue avant leur vaccin.

Pour la majorité des patients sous anticoagulants ou aspirine, il ne suffira que d’appliquer une compression pendant 3 à 5 minutes sur le site d’injection pour réduire le risque de saignement.

Les patients avec AA qui ont reçu des ATG dans les 6 derniers mois peuvent avoir une réponse immune moindre et devraient discuter avec leur hématologiste des autres mesures protectrices.

Indépendamment du statut vaccinal, il est important de respecter les mesures générales de protection qui sont la distanciation physique, l’hygiène des mains et le port du masque.

Tout patient HPN ou AA diagnostiqué infecté par le SARS Cov2 doit prévenir son hématologiste car des mesures thérapeutiques pourraient lui être recommandées.

Au fur et à mesure que des modifications des avis sur la vaccination et de ses réactions sur la population nous parviennent, nous ferons des mises à jour sur le site.
Pour des questions particulières, vous êtes priés de discuter avec votre hématologue.
Les informations sur le programme de vaccination de la Covid 19 au Canada peuvent être retrouvées sur le site:
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins.html

Des réponses à vos questions au sujet de la COVID-19

Le Dr Victor Leung, directeur médical, Prévention et contrôle des infections, Providence Health Care, répond aux questions du personnel au sujet de la COVID-19 (en anglais seulement)

Liens utiles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ

Ce site Web contient des liens vers d’autres sites. L’ACAAM n’est pas responsable du contenu présenté sur ces autres sites et n’en garantit pas l’exactitude. Les liens proposés vers d’autres sites Web ne signifient pas que l’ACAAM en appuie le contenu. Nous encourageons les utilisateurs de notre site Web à faire preuve d’esprit critique face à tout renseignement présenté sur Internet et à vérifier l’information auprès de sources diverses. Consultez votre médecin pour toutes vos décisions médicales. L’ACAAM accepte volontiers qu’on propose son lien sur d’autres sites; les organisations et individus peuvent sans problème proposer notre lien.